La saga de Catinou
Le père créateur
Bande dessinée
Remèdes d'autrefois
Touristes au pays
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
55 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Liquours de familho - L'aigo de nouze

L'AIGO DE NOUZE

L'EAU DE NOIX

 

Aqui encaro uno liquour de familho que s'en fasio, autris cops, dins toutis lous oustals. Per l'aprestar, cal velhar de culhir las nouzes al boun moument : es a dire dins la segoundo quinzeno de Julhet, quand soun encaro verdos e tendros a l'endedins.

Culhiretz uno quinzeno d'aquelos nouzes e las amenucaretz en pichots talhounels, mès sera encaro milhour s'abetz la patiencio de las raspar.

Talhounels ou raspaduro, mettretz aquo dins uno grasalo, e lou laissaretz tchaumar dins soun propre juc pendent uno setmano, en pensant a lou boulegar de temps en temps.

Al cap d'uno setmano lou passaretz dins uno toualho (torchon) en la tourseguent pla serrado, que tout lou juc s'escampe. Pèi dins aquel juc qu'auretz reculhit mes­claretz 200 grammos de sucre pilat e de boun aygordent dount reglaretz la quantitat seloun que vouletz uno liquour mai ou mens forto. Uno bouno mouièno estent 1/4 d'aygordent per 3/4 de juc. Enfin tournaretz mettre aquo a pausar e a madurar pendent cinq ou sièis meses.

 

Ici encore une liqueur de famille que l’on fabriquait autrefois dans toutes les maisons. Pour la préparer, il faut veiller à cueillir les noix au bon moment : c’est-à-dire durant la seconde quinzaine de juillet, quand elles sont encore vertes et tendres à l’intérieur.

Vous cueillerez une quinzaine de ces noix, et vous les hacherez en menus morceaux, maiss ce sera encore préférable, si vous en avez la patience, de les râper.

Menus morceaux ou râpure, vous mettrez cela dans une bassine, et vous laisserez macérer dans son propre jus pendant une semaine, en pensant à remuer de temps en temps.

Au bout d’une semaine, vous passerez le tout dans un torchon que vous tordrez énergiquement pour extraire tout le jus. Puis, dans le jus que vous aurez recueilli, vous mélangerez 200 grammes de sucre en poudre, et de la bonne eau de vie dont vous règlerez la quantité selon que vous désiriez une liqueur plus ou moins forte. La bonne moyenne étant de 1/4 d’eau de vie pour 3/4 de jus. Enfin vous remettrez le tout à reposer et à mûrir pendant cinq ou six mois.


Date de création : 19/02/2012 @ 18:39
Dernière modification : 19/02/2012 @ 18:39
Catégorie : Liquours de familho
Page lue 1593 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Documents
Spécial !

Nous contacter :

Lous Coumedians Minjecebols

Eliane RAULET
"Le village"
31420 Saint-André
06.70.35.17.75
eliane.raulet@wanadoo.fr

Michel Saint-Raymond
"Le Herrot"
31230 AGASSAC
06.83.25.54.68
michel.saint.raymond@gmail.com
Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 7 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^