La saga de Catinou
Le père créateur
Bande dessinée
Cuisine de Catinou
Remèdes d'autrefois
Touristes au pays
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
55 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Ecoutez la Catinou - Lou nas del Jacouti
Chère auditrice, cher auditeur,
Vous pouvez écouter la voix de Catinou et suivre le texte de Charles Mouly en même temps. Vous pouvez aussi accéder à la traduction du texte, juste en dessous.
Enfin, vous pouvez récupérer le fichier sonore MP3 en cliquant ICI (si le téléchargement ne fonctionne pas, faire un clic droit sur le même lien puis "enregistrer la cible du lien sous...").
Bonne écoute !

Enregistrement audio de la Catinou.

LOU NAS DEL JACOUTI.

 

Abetz pas mancat de remarcar que lou Jacouti a un nas superbe. Un nas que se vei pas soubent lou parèlh. Mès ço que belèu sabetz pas es qu'aquel nas  -remarquable et unique dans son genre ! coumo dirio un camelot per vantar sa marchandiso -  a de capacitats extraourdinarios. Parfaitement, pauvrots ! Le nez du Jacouti c'est un phénomène « phusilogique », coumo dis Moussu Toutmedol, lou medeci, que s'i couneis.

Sa particularitat es de cambiar de mino e de coulour seloun lou temps que fa. Atal es pas besoun de counsultar ni baromestre ni thermomestre. Per èsse rensinhat abetz qu'a regardar lou nas del Jacouti. Aquo's pas mai coumplicat que de legir l'ouro a uno pendulo !

Quand lou temps es al bel es fièroment quilhat e rouge coumo un pebrou.

Quand lou temps viro a la plèjo ou al fred i ven rete coumo un croc de semai... Et du rouge tomate il se lui passe au violet d'aubergine, pauvre monde !

Quand arribo la grando calour, lou paurot coumenço de se floustrir, perd de sa coulour. Et il se lui devient comme un concombre pas trop mûr.

Mès aquo's per temps de secado que fa lou mai piètro figuro. I deven blanc coumo un nap e rufit coumo uno vièlho patano. I pindolo sus la moustacho, qu'aquo's un espectacle pla triste.

Praquo auriatz tort de bous tracassar pel nas del Jacouti. Nostre arganhol es pas ome a se laissar escanar per la pepido, e sab s'aparar autant de la secado que del fred, en se tenguent lou dedins pla arrousat, refrescat ambe de tisano de gabèl, ou rescalfurat ambe de riquiqui.

Pensatz s'aquo's coumode per un ome que se sentis toujoun lou ganitèl que i prusis coumo se i abio un gru de sal que vouldrio pas passar !

Qu'un temps que fasque, fa toujoun temps de s'empifrar de binasso. Alabes abetz pas besoun de tremblar : es pas d'aquesto setmano que lou Jacouti se perdra lou titre de champioun dels gargamèlos. E tant lèu qu’a bebut le nez lui devient luisant comme une lanterne !

Voilà, Madame !... Se venètz a lou rencountrar, moun Jacouti, vous le reconnaîtrez de suite !

(Catinou e Jacouti a Minjocebos (Tome II), 1980, « Per la fauto d’un ase », p. 13-14, et pièce en six tableaux : La vie agitée de Minjesèbes.)

 

 

LE NEZ DE JACOUTI.

Vous n’êtes pas sans avoir remarqué que Jacouti a un nez superbe. Un nez qu’on ne voit pas souvent le pareil. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que ce nez - remarquable et unique dans son genre ! comme le dirait un camelot pour vanter sa marchandise - a des capacités extraordinaires. Parfaitement, pauvres gens ! Le nez de Jacouti, c’est un phénomène « physiologique », comme le dit Monsieur Toutmefaitmal, le médecin, qui s’y connait.

Il a la particularité de changer d’aspect et de couleur selon le temps qu’il fait. Ainsi, il n’est nul besoin de consulter un baromètre ou un thermomètre. Pour être renseigné, vous n’avez qu’à regarder le nez de Jacouti. Ce n’est pas plus compliqué que de lire l’heure à la pendule !

Quand le temps est au beau, il est fièrement dressé et rouge comme un piment.

Quand le temps tourne à la pluie ou au froid, il devient raide comme une poignée de comporte... et du rouge tomate, il vire au violet aubergine, pauvres gens !

Quand la grande chaleur arrive, le pauvre commence à se flétrir, il perd de sa couleur. Et il devient comme un concombre pas trop mûr.

Mais c’est par temps de sécheresse qu’il fait la plus piètre figure. Il devient blanc comme un navet et fripé comme une vieille pomme de terre. Il lui pend sur la moustache, que c’est un bien triste spectacle.

Vous auriez pourtant tort de vous tracasser pour le nez de Jacouti. Notre pendard n’est pas homme à se laisser étrangler par la soif, et il sait se préserver autant de la sècheresse que du froid, en se maintenant l’intérieur bien arrosé, rafraîchi avec de la tisane de vigne, ou réchauffé avec de l’eau de vie.

Pensez que cela est aisé pour un homme qui sent toujours des démangeaisons au niveau de son gosier, comme s’il y avait un grain de sel qui ne voulait pas passer !

Peu importe le temps qu’il fait, c’est toujours un temps à s’empiffrer de vin. Donc, n’ayez aucune crainte : ce n’est pas cette semaine que Jacouti perdra son titre de champion des gosiers en pente. Et dès qu’il a bu, son nez devient luisant comme une lanterne !

Voilà, Madame !... Si par hasard vous rencontrez mon Jacouti, vous le reconnaîtrez tout de suite !

 


Date de création : 15/12/2012 @ 11:46
Dernière modification : 30/01/2013 @ 13:22
Catégorie : Ecoutez la Catinou
Page lue 1609 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Documents
Spécial !

Nous contacter :

Lous Coumedians Minjecebols

Eliane RAULET
"Le village"
31420 Saint-André
06.70.35.17.75
eliane.raulet@wanadoo.fr

Michel Saint-Raymond
"Le Herrot"
31230 AGASSAC
06.83.25.54.68
michel.saint.raymond@gmail.com
Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 7 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^