La saga de Catinou
Le père créateur
Bande dessinée
Remèdes d'autrefois
Touristes au pays
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
55 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Lous uoùs - La pascado a la farino

LA PASCADO A LA FARINO

CRÊPE DITE « FARINETTE »

 

En Rouergue ount baptejon « pascado » tout ço qu’es aprestat ambe d’uoùs battuts, fan uno « pascado » qu'es uno sorto de grand pescajou (crêpe) mai espes. Aquelis que "francimandejon" l'appèlon "une farinette". Es quicom d'aisit a faire, al mai biste e al mens coste, e de plasent a manjar.

Sufis de mettre, per cado persouno, un uoù e dous culheratz de farino (mès de culherats prou ventruts plus lèu que trop a ras) e vous cal tanben de lach. Per l'apres­tar, coumençaretz par mesclar lou uoùs battuts e salats ambe la farino. E aloungaretz ambe lou lach, ço que cal per faire uno pasto juste rajento, coumo per faire lous pescajous mès un bricou mai espesso. Vuidaretz aquelo pasto dins la padeno e la faretz coire dessus e dejoust en la virant. Aquelo "pascado" se manjo, de coustumo, talo que sourtis de la padeno, en l'acoumpanhant tout sim­ploment ambe de cebo crusquado "a croquo sal". Pla sigur se pod acoumpanhar d'uno lisco de cambajou e tant pla encaro, juste abans de la mettre a coire, poui­retz faire foundre dins la padeno qualquos pichotos liscos de carnsalado, pèi vudar la pasto aqui dessus. Atal auretz uno goustouso pascado als carnous (lardons).

 

En Rouergue, où on appelle « pascade » tout ce qui est préparé avec des œufs battus, on fait une « pascade » qui est une sorte de grande crêpe plus épaisse. Ceux qui « francisent » l’appellent une « farinette ». C’est facile à faire, rapide et à moindre coût, et agréable à manger.

Il suffit de mettre, pour chaque personne, un œuf et deux cuillerées de farine (mais des cuillerées assez pointues plutôt que trop rases) et il vous faut aussi du lait. Pour la préparation, vous commencerez par mélanger les œufs battus et salés avec la farine. Et vous allongerez avec le lait, ce qu’il faut pour obtenir une pâte assez liquide, comme pour faire les crêpes, mais un petit peu plus épaisse. Vous viderez cette pâte dans la poêle et la ferez cuire dessus et dessous en la retournant. Cette « pascade » se mange d’habitude telle qu’elle sort de la poêle, en l’accompagnant tout simplement avec de l’oignon croqué à la « croque-sel ». Bien sûr, elle peut s’accompagner d’une tranche de jambon, et on peut aussi, avant de la mettre à cuire, faire fondre dans la poêle quelques petites tranches de ventrêche (lard maigre) et vider la pâte là-dessus. Vous obtiendrez ainsi une savoureuse « pascade » aux lardons.


Date de création : 03/04/2012 @ 16:48
Dernière modification : 03/04/2012 @ 16:48
Catégorie : Lous uoùs
Page lue 1564 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Documents
Spécial !

Nous contacter :

Lous Coumedians Minjecebols

Eliane RAULET
"Le village"
31420 Saint-André
06.70.35.17.75
eliane.raulet@wanadoo.fr

Michel Saint-Raymond
"Le Herrot"
31230 AGASSAC
06.83.25.54.68
michel.saint.raymond@gmail.com
Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 7 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^