La saga de Catinou
Le père créateur
Bande dessinée
Remèdes d'autrefois
Touristes au pays
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
55 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Desserts - Lou milhas

 

 

 

LOU MILHAS

 

Autre etzemple d'un plat tout simple, e per tout dire "plat de paure", que s'es coumplicat e amelhourat per devenir un dessèrt de groumand :

Lou milhas tout court, es a dire lou milhas mangisquo de cado joun, se fa tout simploment en fasent bulhir uno liouro (500 grammos) de farino de milh (maïs) dins un litre d'aigo salado.

Per que la farino se mescle pla ambe l'aigo la faretz toumbar en plèjo, en barrejant (en remuant) a mesuro amb uno espatulo. E vous caldra countunhar de barrejar jusquos qu'aquo fasque uno pastado espesso, ount mes­claretz - sans vous arrestar de barrejar - très ou quatre culherats de graisso d'auquo.

Aquo fait, tiraretz la pastado de la cassolo, l'espandi­retz sus un cantoun de taulo enfarinat, e l'estiraretz que fasque mièg centimestre d'espessour e la laissaretz se refredir.

Quand sera fredo, descouparetz la pasto en pichots carrats que se podon aprestar de mai d'un biais, lou mai simple estent de lous grasilhar a la padeno, viro dessus - viro dejoust. E lous pouiretz manjar acoumpanhats de mèl (miel) ou de counfituro.

Poudetz amelhourar la recètto en fasent passar aque­lis carrats de milhas dins un uoù battut, pèi dins un pauc de farino de froument, e quand seran grasilhats e enren­gats sus un plat, en lous azagant ambe d'aygordent ou de rhum.

 

LE MILLAS.

 

Autre exemple d’un plat tout simple, et pour tout dire « plat de pauvre », qui s’est complexifié et amélioré pour devenir un dessert de gourmand :

Le millas tout simple, c’est-à-dire le millas nourriture quotidienne se fait tout simplement en faisant bouillir une livre (500 grammes) de farine de maïs dans un litre d’eau salée. Pour que la farine se mélange bien avec l’eau, vous la ferez tomber en pluie, en remuant au fur et à mesure avec une spatule. Et il vous faudra continuer à remuer jusqu’à ce que cela fasse une pâte épaisse, dans laquelle vous incorporerez - sans arrêter de remuer - trois ou quatre cuillerées de graisse d’oie.

Cela fait, vous retirerez la pâte de la cocotte, vous l’étalerez sur un coin de table enfariné, et vous l’étirerez jusqu’à ce qu’elle fasse demi-centimètre d’épaisseur, et vous laisserez refroidir.

Quand elle sera froide, vous découperez la pâte en petits carrés qui peuvent se préparer de maintes façons, la plus simple étant de les frire à la poêle, dessus-dessous. Et vous pourrez les manger accompagnés de miel ou de confiture.

Vous pouvez améliorer la recette en passant ces carrés de millas dans un œuf battu, puis dans un peu de farine de froment, et, quand ils seront disposés sur un plat, en les arrosant avec de l’eau de vie ou du rhum.

 

LOU MILHASSOU OU MILHASSINO

 

Aqui la recètto del milhas deven tout a fèt raffinado.

Per coumençar, quand prepararetz la pasto, en loc d'aigo salado prendretz un litre de lait que mesclaretz a la liouro de farino de milh en ajustant 100 grammos de farino de froument. Quand mesclaretz lou lait e la farino, ajustaretz a mesuro uno liouro de sucre en pou­dro, pèi sièis uoùs fresques, un per un. Tout aquo sans vous arrestar de pla barrejar amb uno spatulo per faire uno pasto pla lisso, sans grumèls.

Aquelo pasto la vuidaretz dins un molle enfarinat e burrat. Mettretz al fourn deja cald e laissaretz coire pen­dent tres quarts d'ouro. Per saupre se lou milhassou (ou milhassino) es prou cuèit, vous suffira de plantar la punto d'un coutèl al mièg : cal que siosque seco quand la sourtiretz.

 

LE MILLASSON OU MILLASSINE.

Ici la recette du millas devient tout à fait raffinée.

Pour commencer, lorsque vous préparerez la pâte, en remplacement de l’eau salée, vous prendrez un litre de lait que vous mélangerez à la livre de farine de maïs, en ajoutant 100 grammes de farine de froment. Quand vous mélangerez le lait et la farine, vous ajouterez au fur et à mesure une livre de sucre en poudre, puis six œufs frais, u n à un. Tout cela sans vous arrêter de bien remuer avec une spatule pour réaliser une pâte bien lisse, sans grumeaux.

Cette pâte, vous la viderez dans un moule enfariné et beurré. Vous enfournerez dans un four préchauffé et laisserez cuire pendant trois quarts d’heure. Pour savoir si le millasson (ou la millassine) est assez cuit (e), il vous suffira de planter la pointe d’un couteau au milieu : il faudra qu’elle soit sèche lorsque vous la retirerez.


Date de création : 09/03/2012 @ 14:11
Dernière modification : 09/03/2012 @ 14:11
Catégorie : Desserts
Page lue 1855 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Documents
Spécial !

Nous contacter :

Lous Coumedians Minjecebols

Eliane RAULET
"Le village"
31420 Saint-André
06.70.35.17.75
eliane.raulet@wanadoo.fr

Michel Saint-Raymond
"Le Herrot"
31230 AGASSAC
06.83.25.54.68
michel.saint.raymond@gmail.com
Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 7 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^